RessourcesBlogOpen Finance pour améliorer la gestion des flux de trésorerie financiers de la chaîne d’approvisionnement

Open Finance pour améliorer la gestion des flux de trésorerie financiers de la chaîne d’approvisionnement

Date de publication: 13 Mai 2024Temps de lecture: 4 minutes
image

Chaque année, environ 18 milliards de factures sont émises dans l’Union européenne, soit une moyenne de plus de 500 factures par seconde¹. En outre, la Commission européenne a constaté que 25% des défaillances d’entreprises sont attribuées au retard de paiement des factures² et que, en moyenne, 50% des transactions commerciales sont payées en retard ou restent impayées

Ces données soulignent la nécessité, en particulier dans les domaines B2B et B2B2X, de nouvelles solutions Open Finance pour simplifier et améliorer les paiements et les recouvrements dans la chaîne d’approvisionnement. L’Union européenne a introduit la directive PSD2, et sa proposition améliorée à PSD3 en 2023, dans le but de promouvoir les paiements en ligne et de faciliter l’accès aux informations financières par le biais de plateformes bancaires ouvertes.

L’Open Finance représente la nouvelle frontière dans le domaine des services financiers et bancaires. Grâce à sa nature ouverte et interopérable, il permet aux entreprises d’intégrer facilement des solutions financières dans leurs systèmes pour enrichir leur offre et simplifier les paiements tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Paiements instantanés : les PISPs révolutionnent la gestion de la trésorerie

Avec la nouvelle réglementation européenne, les PPT (Fournisseurs Tiers) ont émergé, de nouvelles entités autorisées qui fournissent des services financiers via l’accès aux données et aux comptes des clients. Il s’agit notamment des SPIP (Payment Initiation Service Providers), qui ont amélioré les virements bancaires en adoptant certaines des forces d’autres instruments de paiement, tels que les cartes de paiement ou les portefeuilles numériques.

Si nous comparons les virements bancaires standard avec d’autres solutions de paiement, comme les portefeuilles numériques, il y a au moins deux éléments qui émergent et qui peuvent rendre les collections potentiellement plus complexes :

  • Erreur de compilation

Le virement bancaire standard, c.-à-d. saisi manuellement via Internet ou la banque à distance, nécessite la saisie manuelle des données (telles que l’IBAN, le nom du destinataire, la référence de paiement, etc.). Ce processus est chronophage et génère un risque opérationnel lié à la saisie incorrecte d’une ou plusieurs informations.

  • Rapprochement entre la commande et le recouvrement

Il est possible qu’un virement bancaire soit effectué sans un ou plusieurs éléments nécessaires au rapprochement du bon de commande et du paiement. Le code de commande, le numéro de facture, le code client sont des informations de base pour les opérations de rapprochement, qui deviennent plus compliquées si elles ne sont pas fournies par le client.

Le rôle stratégique de la licence PIS a permis une nouvelle forme de paiement Compte à Compte (A2A) : les virements pré-remplis par le bénéficiaire.

Ces virements préremplis, également appelés paiements Open Banking – PISP, simplifient les activités de recouvrement dans les zones B2B et B2B2X, où les virements bancaires sont l’un des modes de paiement les plus couramment utilisés, ainsi que les prélèvements (SDD) et les reçus bancaires (Ri.Ba.).

Caractéristiques et avantages des paiements Open Banking PISP

Les caractéristiques de ces paiements sont potentiellement révolutionnaires pour la gestion de la trésorerie financière, en particulier lorsqu’ils sont intégrés dans des systèmes de gestion ou des plateformes de commerce électronique pour les recouvrements impliquant toutes les parties prenantes de la chaîne d’approvisionnement :

  1. Réduction des risques opérationnels
  2. Les données de virement bancaire sont saisies dans l’ordre de paiement directement par le bénéficiaire. Le risque d’erreurs manuelles ou d’omission de données dans la référence de paiement est réduit à zéro.
  3. Délais d’exécution et de crédit
  4. La demande de transaction, envoyée via l’API par le bénéficiaire, peut être générée en temps réel une fois l’achat terminé. Le client vérifie l’exactitude des données et confirme l’exécution du transfert, qu’il soit ordinaire ou instantané (SCT Inst.).
  5. En tant que modèle de service
  6. Grâce à ce modèle, les entreprises peuvent réduire les coûts et les délais de collecte et accélérer la mise sur le marché, laissant la gestion des complexités de paiement au fournisseur.
  7. Rapprochement automatique
  8. Les informations de paiement sont prédéfinies par le bénéficiaire. En pratique, le rapprochement est automatique, ce qui réduit considérablement les activités de back-office manuelles et les coûts associés.

Cela représente un changement de paradigme important : le flux de génération de paiement ne part plus du débiteur, qui accède généralement au service Internet/banque à distance et remplit le formulaire de transfert, mais du créancier, qui envoie la demande de paiement au client.

La licence AIS pour améliorer l’offre et les processus métier

La DSP2 et les SPIC ont introduit un autre type de PPT : les AIPS (Account Information Service Providers). Le fort potentiel des services fournis par les FIA permet aux entreprises et aux personnalités institutionnelles (par exemple les banques, les établissements de crédit) de proposer des solutions Embedded Finance pour optimiser les processus métier tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Des factures anticipées aux prêts sociaux : la licence AIS appliquée au crédit

L’application de la licence AIS au crédit rationalise le processus d’évaluation des risques et améliore l’efficacité des flux de trésorerie, apportant des avantages significatifs aux fournisseurs de services financiers et aux entreprises.

Les instruments financiers tels que l’affacturage et l’affacturage sans recours, qui permettent aux entreprises d’obtenir un flux de trésorerie instantané en vendant leurs crédits commerciaux à des tiers sans avoir à attendre le paiement intégral des clients, peuvent tirer parti des avantages offerts par les FIA. L’accès aux renseignements financiers des clients simplifie le processus d’évaluation des risques et réduit le temps de traitement des paiements.

Les opportunités d’évaluation de crédit d’Open Finance ne se limitent pas au crédit commercial traditionnel. La collecte et l’analyse précises de données financières agrégées sont également essentielles pour les plateformes de prêts sociaux, où le financement collaboratif entre les consommateurs et les entreprises exige, lorsque cela est possible, des garanties plus importantes pour les fournisseurs en particulier.

Dans ce scénario, l’intégration des services AIS et PIS avec les outils de vérification IBAN, combinée avec de nouvelles formes d’intégration numérique, des solutions modulaires pour accélérer l’enregistrement des nouveaux utilisateurs, optimise les activités de financement de la chaîne d’approvisionnement et fournit une image plus précise de la solvabilité du demandeur, permettant un suivi en temps réel du montant fourni, simplifiant les activités de remboursement et réduisant le risque de fraude.

Les entreprises peuvent bénéficier directement de ces outils ou, en les intégrant dans leur offre, avoir la possibilité d’offrir de nouvelles fonctionnalités à leurs clients finaux, en augmentant leur capacité commerciale en termes d’acquisition et de crossvendre et accroître leur compétitivité sur le marché.

Sources
1

Study on the evaluation of invoicing rules of Directive 2006/112/EC | European Commission, 2019

2

Late payments: how to collect and avoid them | Allianz, 2021

3

Questions and Answers: Late Payment Regulation | European Commission, 2023

Nos articles

image

Cosa sono e come funzionano i pagamenti Pay by Bank

La nuova forma di pagamento tramite bonifico, che sfrutta le opportunità della PSD2 e dell'Open Banking, rivoluziona i pagamenti online e offline, consentendo transazioni dirette tra conti bancari.
22 Mai 2024
image

Open Finance pour améliorer la gestion des flux de trésorerie financiers de la chaîne d’approvisionnement

L’Open Finance représente la nouvelle frontière dans le domaine des services financiers et bancaires. Grâce à sa nature ouverte et interopérable, il permet aux entreprises d’intégrer des solutions pour simplifier et améliorer les paiements et les recouvrements au sein de la chaîne d’approvisionnement.
13 Mai 2024
image

Open Payments et Open Banking: nouveaux modèles d’affaires dans le commerce de détail

Le modèle de plateforme ouverte promu par Fabrick représente l’élément central de Embedded Finance, permettant l’intégration de ces services, tout en réduisant les coûts de mise en œuvre et les délais de commercialisation pour lancer de nouvelles solutions, en simplifiant l’accès, en augmentant la compétitivité et, par conséquent, améliorer le niveau de qualité des services B2C.
24 Avril 2024